Laisser les enfants rentrer seuls à la maison

par Alexandra

La rentrée commence en douceur. Il en est de même pour les obligations et toute la complexité de la vie actuelle qui vont avec. Pour un enfant, c’est le moment d’apprendre à devenir un peu plus indépendant au quotidien. Cela implique plus de responsabilités sur les épaules de vos petits. Par exemple, il peut rentrer seul à la maison sans la surveillance physique des parents. Cela dit, quelques précautions sont à prendre pour que votre bout de chou soit en sécurité jusqu’à votre arrivée. Plus de précisions.

Évaluer le contexte

Vous songez à laisser vos enfants rentrer seuls à la maison ? Avant d’entériner votre décision, évaluez la maturité de votre chérubin, qui ne sera pas nécessairement une question d’âge. Oui, un enfant de 10 ans est parfaitement capable de rester tranquille 1 ou 2 heures. Un autre plus âgé peut perdre son sang-froid en quelques minutes seulement en cas de problème.

Pour jauger la situation, il faut vous poser certaines questions incontournables :

  • Est-ce que votre petit se conforme aux règles de la maison au quotidien ?
  • Est-ce qu’il arrive à s’occuper de lui-même ?
  • Est-ce qu’il se morfond rapidement ?
  • Est-ce qu’il enregistre bien les consignes, que ce soit à l’écrit ou à l’oral ?
  • Est-ce qu’il sait comment réagir dans une situation d’urgence ?
  • Et le plus important, faites-vous confiance à votre enfant ?

Installer une alarme connectée pour protéger votre enfant

Autre fait : en cas d’intrusion, un enfant n’est pas en mesure de se défendre. D’où l’importance de protéger sa famille grâce à une alarme connectée qui sera placée dans un endroit stratégique de la maison. Ainsi, en cas d’intrusion, non seulement le signal d’alarme retentira, mais vous recevrez également de votre côté une alerte par SMS, directement sur votre téléphone, votre tablette ou votre ordinateur. Vous n’avez qu’à télécharger l’application pour être immédiatement averti en cas de danger. De quoi vous rassurer lorsque votre enfant sera seul à la maison en attendant votre retour.

Le fonctionnement est très simple. Le dispositif est composé de détecteurs de mouvement et de détecteurs de choc ou ouverture. Ainsi l’alarme se déclenche dès que les détecteurs captent un mouvement suspect.

Pour davantage de confort, vous avez également la possibilité de relier votre alarme à des caméras de surveillance. Ceci vous permettra de surveiller votre maison et votre enfant à distance, en temps rée, directement depuis votre smartphone, tablette ou ordinateur.

En plus de sa fonction première, une alarme connectée pourra également vous aider à prévenir tout risque d’incendie si vous reliez votre détecteur de fumée à votre alarme connectée.

Établir des consignes de sécurité

Ça y est, vous avez décidé de laisser vos enfants rentrer seuls à la maison. Maintenant, il faut leur montrer le fonctionnement de l’alarme connectée. L’idée est surtout d’apprendre à vos enfants les gestes de sécurité minimum pour faire face à l’enclenchement d’un signal sonore ou d’un signal d’alerte.

Puis, vous devez créer quelques directives de base à respecter d’un bout à l’autre pour que votre enfant reste en sûreté jusqu’à votre arrivée. Les règles les plus courantes sont les suivants :

  • Éviter de toucher aux objets dangereux, tels que les couteaux, les briquets et les allumettes (en tant que parent, il vous incombe de les ranger dans un endroit hors de portée de votre enfant)
  • Passer un appel aux parents pour signaler son arrivée à la maison
  • Laisser le téléphone sonner pendant votre absence
  • Garder la porte fermée aux inconnus
  • Rentrer immédiatement à la maison après la sortie de l’école.

Les règles de sécurité liées à internet se posent au moment où votre enfant l’utilise couramment au quotidien.

Planifier des activités à faire en attendant les adultes

Rien de tel que des activités ludiques pour occuper vos petits garnements pendant votre absence. Un enfant déjà habitué à une routine quotidienne ne s’ennuiera jamais et respectera les règles au pied de la lettre.

Néanmoins, pour faciliter la transition, vous pouvez accrocher une liste d’activités à faire sur le réfrigérateur de la cuisine ou bien sur un tableau blanc disponible chez vous. Elle peut contenir :

  • les occupations habituelles après l’école (dégustation d’une petite collation, goûter…),
  • un programme de divertissement de 30 minutes devant la télé,
  • le rangement de sa chambre,
  • la lecture ou les devoirs avant l’arrivée de maman ou papa.

Ce ne sont que des exemples courants. Vous pouvez très bien adapter votre liste en fonction de vos habitudes.

Vous aimerez aussi :

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre site internet utilise des cookies pour vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Accepter En savoir plus