Les différents moyens de contraception

par Alexandra

La contraception ? Vaste sujet, qui, pour les femmes en général, est de ceux dont on parle souvent très jeune, idéalement en début d’adolescence, là où les premiers rapports sexuels ont plus de chance  d’arriver. Même s’il est très importants d’en parler et de se renseigner sur le sujet afin d’éviter des surprises non attendues, la contraception peut vite, à tort, devenir tabou ou apparaître comme un message mal diffusé auprès des femmes (ou des hommes aussi !), et devenir un vrai casse tête ! Parmi tous les moyens de contraception présents sur le marché, il est très utile de connaître ceux qui se font et comment les utiliser afin de savoir dans quoi on s’engage, et ceux qui nous conviennent le mieux.

Focus sur ces moyens de contraception qui nous rendent la vie dure…ou pas !

La contraception : parlons-en d’abord !

Avoir envie d’enfant ou pas, telle n’est pas la question. Il est important aussi de se protéger contre les grossesses dites « surprises », comme il est utile de se protéger contre les MST. La contraception (quelle qu’elle soit) est l’utilisation temporaire, à long terme ou définitive, d’une méthode visant à éviter une grossesse non désirée. Il existe de nombreuses méthodes contraceptives sur le marché, de nos jours. Nous allons essayer d’en décrypter les rouages afin de viser au mieux ce qui pourrait vous convenir.

Les méthodes contraceptives dites « hormonales » : les plus répandues et utilisées

Parmi celles-ci se trouvent : La pilule, l’implant, le système intra-utérin (SIU) hormonal, le patch, l’anneau vaginal ainsi que les différents contraceptifs injectables.
Ces méthodes contiennent soit une association d’estrogènes et de progestatifs, soit un progestatif seul. Leur mode d’action repose surtout sur un blocage de l’ovulation. Ils modifient également la glaire cervicale, ce qui empêche les spermatozoïdes de franchir le col de l’utérus et ainsi d’éviter une grossesse surprise.

A savoir que toutes ces méthodes sont fiables à 99,9%, et qu’une erreur de dosage ou un oubli, ou une modification importante de vos hormones peut entraîner une annulation totale de l’efficacité de ces moyens.

  • La pilule

Utilisées par plus d’une femme sur cinq, la pilule est le moyen de contraception le plus proposé par les médecins spécialistes, car il est celui le plus pratique et le plus connu. Le recul sur cette méthode permet d’assurer une véritable protection.

La pilule apparaît sous forme de comprimés contenant des hormones : soit une association d’estrogène et de progestatif (= pilules «combinées ») soit un progestatif seul (= pilules « microprogestatives »).

Son utilisation ?  Selon les pilules : une fois par jour, tous les jours ou 21 à 24 jours par mois.

Son efficacité théorique est prouvée à 99,9%.

Pour les femmes qui n’oublient rien !

  • L’implant contraceptif

Cet implant est représenté sous forme d’un petit bâtonnet inséré dans le bras par un professionnel de santé, libérant de façon continue des hormones identiques à celles d’une pilule progestative.

Son utilisation ? sans douleur il est implanté dans le bras de la patiente une fois et dure pendant près de trois ans.

Son efficacité est prouvée à 99,9%.

Pour une tranquillité sur le long terme !

  • Le dispositif intra-utérin ou stérilet

Le stérilet est un dispositif en plastique (différent de celui en cuivre), en forme de T, contenant des hormones. Il est inséré dans la cavité utérine par un professionnel de santé.

Son utilisation ? Il est inséré dans la cavité utérine une fois seulement et sa surée est entre 3 et 5 ans.

Une protection durable dans le temps avec une efficacité prouvée à 99,9%.

  • Le patch contraceptif

Identique à un patch anti-tabac, le patch contraceptif est un timbre qui se colle sur la peau. Il délivre une association d’hormones identique à celle d’une pilule combinée (estrogène et progestatif) qui pénètrent dans le sang à travers la peau.

Son premier point faible est celui d’être assez voyant, lors de vos sorties piscine ou plage. Pour autant il est pratique puisqu’il ne se décolle pas à la suite de frottements ou au contact de l’eau. A vous également de voir à quel endroit vous préférez le coller, selon vos habitudes !

Le patch est souvent prescrit aux femmes qui ne supportent pas l’ingestion de pilules (maux de tête ou d’estomac) : c’est un bon compromis !

Son utilisation ? 1 fois par semaine (pendant 3 semaines puis retirer 1 semaine).

Fiable à 99,9 % !

  • L’anneau vaginal

Petit anneau hormonal flexible en plastique poreux qui contient une association d’hormones (estrogène et progestatif) que la femme introduit elle-même au fond du vagin.

Son point faible ? A insérer soi-même, donc possibilité de se tromper sur la position de l’anneau ou de se blesser légèrement. La fiabilité est donc amoindrie !

Son utilisation ? 1 fois par mois (le laisser en place pendant 3 semaines puis le retirer pendant 1 semaine).

Efficacité prouvée à 99,7%.

  • Les contraceptifs injecatbles

Ils sont composés d’une hormone contraceptive (progestatif de synthèse) injectée en intramusculaire. La dose est à s’injecter par un professionnel de santé tous les trois mois.

Très peu répandue, l’efficacité de cette méthode est prouvé à 99,7%, et peut s’avérer être un excellent compromis contre d’autres méthodes non abouties !

Les méthodes contraceptives dites « barrières »

Méthodes prouvées et efficaces, ces moyens contraceptifs agissent en empêchant les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus. Il est conseillé d’associer des spermicides quand on utilise un diaphragme ou une cape cervicale.
Seuls les préservatifs (masculins et féminins) protègent efficacement contre les infections sexuellement transmissibles (IST).

Les préservatifs (masculins et féminins), le diaphragme et la cape cervicale sont des méthodes dites « barrière ».

  • Les préservatifs (masculins et féminins) : la protection double pour une efficacité prouvée !

Protection en latex ou en polyuréthane ou gaine en nitrile ou en polyuréthane   qui empêche le passage des spermatozoïdes (et des maladies sexuellement transmissibles) dans le vagin.

Leur utilisation ? Pour homme ou pour femme, il est indispensable de le sutiliser à chaque rapport sexuels.

Fiables entre 95% et 97% mais très utiles comparé aux autres méthodes contraceptives pour également éviter les MST et IST (maladies ou infections sexuellement transmissibles).

  • Cape cervicale ou diaphragme

Protections (en latex ou en silicone) qui s’insèrent dans le vagin et qui recouvrent le col de l’utérus empêchant le passage des spermatozoïdes.
A utiliser en association avec des spermicides pour une meilleure efficacité.

Leur utilisation ? A chaque rapport sexuel. Ils peuvent être mis quelques heures avant le rapport et doivent être laissés en place pendant 8 heures après le rapport.

Leur efficacité est prouvée entre 91 et 94% .

Les méthodes contraceptives sans hormones

Parmi les méthodes contraceptives sans hormones, on trouve les méthodes contraceptives « barrière », le stérilet en cuivre et la stérilisation.
Les méthodes dites « barrière » agissent en empêchant les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus, tandis que le stérilet au cuivre empêche la fécondation de l’ovule en altérant les spermatozoïdes.
La stérilisation est une méthode permanente et en générale irréversible impliquant une intervention chirurgicale au niveau des appareils génitaux masculin ou féminin.

  • Le stérilet au cuivre

moyen contraception sterilet

Le dispositif untra utérin en cuivre plus connu sous le nom de stérilet, est un dispositif en plastique, souvent en forme de T, partiellement recouvert de cuivre. Il est inséré dans la cavité utérine par un professionnel de santé et dure, une fois posé, entre 5 et 10 ans.

Il est conseillé d’utiliser cette méthode lorsque la femme a déjà conçu des enfants. Pour une femme n’ayant pas encore eu de grossesse, il est conseillé d’utiliser le stérilet en plastique.

Celui en cuivre est fiable à 99,9%.

  • La stérilisation

Intervention chirurgicale à visée contraceptive : vasectomie (= section ou obstruction des canaux qui transportent les spermatozoïdes) pour l’homme, ligature ou obstruction des trompes pour la femme.

Cette méthode est irréversible dans les deux cas. Un acte, donc, définitif, auquel il vaut mieux réfléchir avant de se lancer !

Fiable à 99,9% ! Même définitive, cette opération peut (dans des cas rares) avoir des loupés !

Pour conclure…

Vous avez besoin d’une contraception régulière mais vous ne savez plus où donner de la tête ? Ces dernières informations peuvent vous aider à choisir le moyen de contraception qui vous semble le mieux adapté à votre mode de vie et à vos besoins. Dans le cas de doutes subsistants, et si vous ne savez pas vers quelle méthode vous tourner n’hésitez pas à consulter un  professionnel de santé spécialisé qui saura vous guider et vous conseiller au mieux !

****

Quel moyen de contraception avez-vous optez ?


moyen contraception

You may also like

26 commentaires

Natieak 28 mai 2018 - 11 h 16 min

Coucou
Le tout est de trouver la méthode qui sera le plus approprié à nos besoins et nos tolérances.
Sinon, il y a aussi le pilule contraceptif pour homme qui est toujours en test il me semble. Cela pourrait être une solution dans un couple dans le cas où la femme ne support aucun moyen contraceptif.
Passe une belle journée

Reply
Girls n Nantes 28 mai 2018 - 11 h 48 min

c’est bien de faire le tour d’horizon des moyens de contraception.
ici c est retour à la pilule à cause de l’endométriose ;(

Reply
BETTIEROSE BOOKS 28 mai 2018 - 12 h 31 min

Hello
C’est une galère sans nom pour moi car peu me conviennent.
J’attends patiemment qu’on arrête de m’opposer un refus net quand je demande une stérilisation…

Reply
vero 28 mai 2018 - 12 h 33 min

J’avais la pilule avant, puis je suis passée par le stérilet hormonal à un stérilet en cuivre maintenant.. trop de cochonnerie dans les pilules et contraceptifs aux hormones… je ne leur fait plus confiance !

Reply
MAMAN ET SA CHIPIE 28 mai 2018 - 15 h 25 min

merci pour ce recapitulatif ! il devrait etre rappelé plus souvent; merci pour moi le stérilet ne me convient pas alors je reste sous pilule meme si je sais que ce n’ets pas top pour la santé

Reply
les carnets de lali 28 mai 2018 - 15 h 27 min

La question s’est posé pour moi il y’a 2 semaines, et j’ai changé pour la 3 ème fois de contraceptif en espérant qu’il soit efficace 😉

Reply
tartine & mascara 28 mai 2018 - 15 h 29 min

Bonjour,

Comme le dit ma copine de chez girls n nantes tu as fait un joli tour d’horizon de toutes le solutions et c’est bien fait !

Reply
mamie ordinaire ou presque 28 mai 2018 - 15 h 59 min

Hello alors pour ma part je n’utilise plus de contraception . j’ai 55 ans et ménopausée depuis 10 ans . Je ne me protège plus non plus car je suis en couple depuis 5 ans.
je connais bien évidemment tous ces moyens, l’implant n’existait pas à “mon époque” par contre ma fille en a eu recours et attention … son implant un peu avant les 3 ans, je dirais entre 2 ans et demi et les 3 ans (rdv pour le changement pris) et elle s’est retrouvée enceinte … bon elle a perdu ce bébé … comme tu le dis pas fiable à 100 % !

Reply
MlleLee' 28 mai 2018 - 18 h 16 min

c’est bien de faire le tour d’horizon des moyens de contraception. Pour ma part c’est la pilule

Reply
my sweet beauté 28 mai 2018 - 20 h 18 min

Coucou, j’espère que des personnes pourront profiter de cet article très complet et utile. Je connaissais plusieurs moyens mais pas tous ! merci pour toutes ces informations, tu as du passe un temps fou pour cet article bravo !

Reply
bejiines 28 mai 2018 - 22 h 09 min

Hello. Merci pour cet article très complet. C’est vrai qu’il est un peu difficile de s’y retrouver dans tous ces moyens de contraception
Belle soirée

Reply
Amandine - Chroniques d'une demoiselle 28 mai 2018 - 22 h 40 min

Après des années de pilules, je l’ai arrêtée suite à un désir de grossesse mais je ne retomberai pas dedans après… j’opterai pour un stérilet en cuivre car moins contraignant et surtout pas d’hormones !!!

Reply
La Fée Biscotte 29 mai 2018 - 9 h 03 min

J’ai un article sur mon blog qui irait bien avec le tien 🙂 Pour ma part c’est pilule je n’imagine rien d’autre pour le moment

Reply
Claire 29 mai 2018 - 10 h 07 min

Hello =) Merci pour cet article. J’ai pu tester l’implant et franchement, j’aime pas. J’ai pris 15kg avec, les émotions sont décuplées, non merci. Je suis passée à la pilule et j’ai perdu du poids avec et j’ai moins de sautes d’humeur et quasi plus de règles, ce qui est franchement cool.

Reply
Sophie 29 mai 2018 - 10 h 32 min

C’est top ce petit récap que tu fais pour tout le monde 🙂 Pour ma part, c’est la pilule depuis 10 ans. Je sais que ce n’est pas top mais je ne l’oublie pas et j’ai un super suivi !

Reply
peggy vanderhispallie 29 mai 2018 - 11 h 46 min

coucou, c’est un article très intéressante qui peut aidez pas mal de filles/femmes a savoir quel moyen de contraception elles peuvent utiliser. Moi j’ai longtemps utiliser la pilule spécial pour les gens avec du acné et la j’ai depuis que j’ai mes deux enfants un stérilet car je souhaite pas d’autre enfants
bonne journée

Reply
kat 29 mai 2018 - 13 h 56 min

Coucou le plus sûre reste quand même la pilule classique et aussi le moyen le moins onéreux ou s’abstenir 😛

Reply
La Biblio de Sophie 29 mai 2018 - 13 h 57 min

Article très utile 🙂 Ca nous permet de faire un point et bien connaître ces moyens de contraception si on hésite encore. Vivement la pilule pour homme !

Reply
Serena 29 mai 2018 - 15 h 41 min

Coucou,
Le souci est toutes les méthodes avec les hormones car peu de femmes les supportent bien finalement car elles pensent que leurs soucis viennent d’ailleurs alors qu’en fait souvent, en arrêtant le hormones, tout va bien… Je suis curieuse de savoir ce que donne la pilule pour hommes puis ça les rendra plus responsables car c’est souvent la femme qui se débrouille avec tout ça et c’est pas très égalitaire du coup ^^

Reply
Beatrice 29 mai 2018 - 16 h 56 min

Moi, Dieu Merci, je n’ai plus ce problème ! J’ai été tr s tôt ménopausée.(Il faut bien que le fait de vieillir serve à quelque chose.)
Mais c’etait pilule un point c’est tout depuis mon adolescence jusqu’à la ménopause justement. Mais les filles ont récemment arrêté la pilule à cause de tous les articles qui pullulent sur le net… Je n’ai pas voulu leur poser de questions indiscrètes sur le nouveau moyen de contraception mais comme elles sont toutes les deux en couple j’imagine qu’elles en ont un…

Reply
Apprendre à rêver 29 mai 2018 - 21 h 18 min

Hello.

Ton article est hyper intéressant. J’avoue que tu m’as appris des choses comme l’existence des injections. Je ne savais pas que l’on pratiquait cela en France. C’est finalement plutôt pas mal….
Merci pour ton article instructif et complet

Reply
leslie 29 mai 2018 - 23 h 20 min

Merci pour ce récapitulatif cette article est très utile. Moi personnellement j’utilise la pilule je trouve ça plus simple.

Reply
Raquel 30 mai 2018 - 9 h 25 min

Coucou ! Article vraiment utile, merci beaucoup. Je pense que le plus important est de choisir le moyen de contraception qui nous convient le plus. Dans mon cas, c’est la pilule. Bisous

Reply
MllexCeline 30 mai 2018 - 23 h 13 min

Hello
Je pense bientôt passer à l’implant car c’est beaucoup plus simple que la pullule.
XoXo

Reply
Lapinou Family 5 juin 2018 - 22 h 52 min

J’ai eu la pilule pendant plusieurs années avant d’avoir mon premier enfant et cela allait très bien. Mais pendant mes deux grossesses, j’ai eu des problèmes de foie, ce qui fait que je n’ai plus le droit aux hormones et donc limite les moyens de contraception. Je vais réessayer le stérilet au cuivre bien que je l’ai “expulsé” un remède grossesse… Si ça ne fonctionne pas, je ne sais pas comment je vais faire…

Reply

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre site internet utilise des cookies pour vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Accepter En savoir plus