Partir sans enfant en vacances, comment les préparer ?

par Alexandra

Bien vivre une séparation avec ses parents n’est pas réellement une affaire d’âge. Certains tout-petits ne verront même pas le temps passer alors que pour d’autres, plus âgés, quelques heures paraîtront être une éternité. Si le mode de garde n’est pas totalement étranger à leur comportement, tout est aussi une question du caractère de chacun. Quoi qu’il en soit, le secret pour passer des vacances sans devoir s’inquiéter que son bout de chou se sente abandonné ni essuyer sa colère lors du retour, c’est de le préparer à votre absence. Voici quelques conseils.

1) L’habituer à votre absence sur de courtes périodes

Avant de prévoir une escapade en amoureux de plusieurs jours, il faut déjà prendre la peine d’habituer votre enfant sur une durée plus courte. Un enfant qui peut rester loin de ses parents un week-end entier sera moins susceptible d’être affecté si vous partez une semaine ou dix jours. Faites un essai avant vos vacances pour voir sa réaction. S’il boude à votre retour, ne le culpabilisez pas, mais communiquez avec lui. Demandez-lui pourquoi cette réaction, ce qu’il ressent en son for intérieur. Peut-être qu’il s’est simplement ennuyé de votre absence ou qu’il ne s’est pas senti aimé. En tout cas, ne cherchez pas à vous justifier et laissez-le vider son sac. Vous pouvez aussi réfléchir à comment améliorer le prochain départ. Un simple coup de fil ou un petit cadeau ramené de votre séjour pourrait peut-être changer la donne.

2) Choisir le bon moment pour partir

Même s’il n’est pas toujours évident de choisir la période de ses congés ne serait-ce que pour coordonner les dates avec celui du conjoint, il vaut mieux partir l’esprit tranquille. Laisser un enfant en pleine angoisse de séparation ce qui arrive généralement vers les 8 mois n’est pas réellement une bonne idée tout comme s’il traverse une période difficile et a profondément besoin de votre soutien. Néanmoins, le moment parfait n’existe pas, et il faut aussi savoir mettre vos peurs de côté pour offrir à votre couple le moment d’intimité largement mérité. Si vous craignez que votre enfant s’ennuie ou se sente seul, vous pouvez prévoir un séjour durant la période scolaire. Votre enfant passera ainsi la plupart de son temps à l’école et avec ses amis et ne s’apercevra presque pas de votre absence.

3) L’informer de votre départ

Il n’y a rien de pire qu’un enfant qui se sent surpris ou trahi. Pour qu’il vive bien votre départ, il est essentiel de le mettre au courant, et ce dès que vous savez à quelle période vous allez vous absenter. On peut penser à tort qu’il vaut mieux le prévenir au dernier moment afin qu’il n’ait pas le temps de ruminer ses pensées. En réalité, non seulement les enfants sont très doués pour savoir qu’on leur cache quelque chose, mais qui plus est, il vaut mieux prendre le temps de discuter en amont pour dissiper leurs angoisses. Expliquez-lui aussi où va-t-il séjourner durant votre absence ou par qui il va se faire garder. Si votre enfant a un calendrier dans sa chambre, vous pouvez lui noter votre date de départ et de retour afin qu’il puisse visualiser les dodos qu’il lui reste à passer seul.

4) Le rassurer

Quelles que soient la destination et la durée du séjour, votre départ va certainement engendrer un flot de questions auxquelles il vous faudra répondre. Si votre enfant se demande pourquoi vous partez sans lui, expliquez-lui simplement que vous avez besoin de vous ressourcer en amoureux et que c’est pour mieux vous retrouver en famille. Présentez-lui aussi les bons côtés de votre absence. S’il reste avec mamie et papi, il va certainement se faire couvrir de cadeaux et pourra faire et manger des choses qu’il aime. C’est aussi un moyen pour lui de gagner en autonomie. Être loin de maman et papa le temps d’une semaine, c’est un truc de « grand ». Dites-lui aussi que vous lui donnerez des nouvelles régulièrement et que ce n’est pas parce que vous allez vous séparer un temps que cela influe sur l’amour que vous avez pour lui.

5) L’impliquer dans votre voyage

Ce n’est pas parce que vous partez sans votre enfant que celui-ci n’a pas un rôle à jouer dans les préparatifs. Selon son âge, vous pouvez l’inciter à vous aider à préparer votre départ, ce qui outre être une bonne leçon de pédagogie lui donnera le sentiment d’être impliqué. Vous pouvez par exemple lui demander de vous aider à faire votre valise, tout en vous assurant de votre côté que lui ne manque de rien. Parlez-lui aussi du planning de votre séjour, ce que vous avez prévu de visiter. La carte peut être un bon moyen d’illustrer vos propos ainsi que quelques photos. Un enfant qui sait où vous vous rendez sera bien plus serein. Dites-lui aussi que vous l’appellerez de temps en temps pour lui raconter vos aventures. Vous pouvez d’ailleurs d’ores et déjà définir un créneau – le matin de préférence. De cette manière votre enfant ne réclamera pas toutes les 5 minutes de vous parler au téléphone, mais saura aussi que le contact ne sera pas totalement rompu durant cette semaine de séparation.

 

Vous aimerez aussi :

Un petit mot ? (Les commentaires sont modérés avant validation, pour éviter les spams)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre site internet utilise des cookies pour vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Accepter En savoir plus